Avec Scoot-Elec, pour tout achat d’un véhicule neuf, bénéficiez du bonus écologique national directement déduit lors de votre achat en ligne ou en magasin !

Les réglementations à respecter en scooter électrique

14 janvier 2022
Les réglementations à respecter en scooter électrique

Il y a beaucoup de paramètres à respecter lorsque l’on souhaite rouler avec un deux-roues sur Paris. Tout d’abord, il est nécessaire de détenir un permis pour conduire un scooter électrique ou une moto électrique, qui sera différent selon la puissance du véhicule. Ensuite, vous allez devoir penser aux équipements obligatoires, ainsi qu’aux autres équipements vivement conseillés pour la circulation en toute sécurité.

En dehors de la route a proprement parler, l’assurance, l’immatriculation et le stationnement sont également des éléments à prendre en compte. Cet article est destiné à vous expliquer toutes les réglementations qui entourent l’usage régulier d’un scooter.

Quels sont les permis nécessaires pour rouler à scooter ?

Vous avez bien lu, il existe plusieurs catégories adaptées à la puissance du scooter. Un permis est associé à une catégorie bien précise. La puissance se mesure à l’aide de kilowatts ou kW.

 

La première catégorie de scooter électrique équivaut aux 50 cm³ des modèles équipés de moteur thermique. Un scooter électrique d’une puissance inférieure ou égale à 4 kW est considéré comme un 50 cm³. Sa vitesse maximale sera bridée à 45 km/h et utilisable dès 14 ans. Ce qui signifie que le permis AM (anciennement appelé BSR) suffit pour conduire un scooter de cette catégorie.

 

La sécurité routière est une notion très importante, même les adolescents qui sont amenés à conduire des scooters peut puissants doivent posséder les connaissances de base du code de la route. Évidemment, le fait d’avoir un véhicule motorisé bridé en termes de vitesse contraint leurs trajets en ville uniquement. Il faut attendre d’être majeur et d’être titulaire du permis A1 avant de pouvoir emprunter les grandes routes.

 

La seconde catégorie de scooter électrique s’apparente plutôt aux 125 cm³ que nous connaissons. Ici, la puissance du moteur se situe entre 4 kW et 11 kW au maximum. Pour avoir le droit de conduire un engin avec des caractéristiques aussi puissantes, il est nécessaire d’être âgé d’au moins 18 ans. En effet, la vitesse de pointe de ce type de véhicule ne se limite plus à 45 km/h.

 

La réglementation est également plus sévère étant donné que le permis A1 est obligatoire pour ce type de véhicule. Celui-ci peut être obtenu si vous avez déjà un permis B valide. C’est-à-dire que les 125 cm³ sont accessibles facilement, et ce grâce à une petite formation en plus. Cette dernière dure 7 heures, étalées sur deux demi-journées, dont le coût s’élève à 350 euros en moyenne.

 

Sachez qu’il existe une dernière catégorie un peu moins courante. Les véhicules électriques concernés se situent entre le scooter et la moto. Un véhicule deux-roues d’une puissance électrique qui se positionne entre 11 kW et 35 kW est considéré comme un maxi-scooter. À ce moment-là, un permis de conduire moto est à considérer.

Être titulaire du permis A2 permet d’utiliser cette catégorie de deux-roues.

Quels sont les équipements obligatoires pour rouler à scooter ?

Techniquement, il n’y a que deux équipements qui sont obligatoires lorsque l’on utilise un deux-roues. Obligatoire au sens législatif, il est inscrit dans la loi que le port du casque et le port d’une paire de gants sont de rigueur.

Le reste des équipements ne le sont pas, en revanche, il est tout de même plus que conseillé d’envisager d’acheter le bon équipement. Rappelez-vous que les équipements sont conçus pour vous protéger en cas d’accident. Les conséquences sur le corps peuvent être dramatiques si vous n’êtes pas suffisamment protégé, il s’agit-là de prévention avant tout. Être bien équipé revient à réduire les dégâts corporels que vous pouvez subir.

equipement-scooter Contactez-nous

Comment fonctionnent les assurances pour rouler à scooter ?

Les assurances peuvent faire peur au premier abord. Les démarches administratives sont loin d’être appréciées de manière générale. Nous allons vous aider à y voir plus clair en vous expliquant le plus simplement possible ce à quoi vous devez faire attention si vous désirez acquérir un nouveau scooter.

 

Tout comme l’immatriculation du véhicule, une assurance est obligatoire. Son prix varie énormément et selon plusieurs critères. Sans rentrer trop dans les détails, si vous cherchez l’assurance la moins chère possible, il faut vous diriger vers l’assurance au tiers. Concrètement, cette assurance protège davantage les autres que vous-même. En cas d’accident, la réparation de votre véhicule sera à votre charge tandis que le véhicule d’autrui sera pris en charge par l’assurance au tiers. C’est ce que l’on appelle engager sa responsabilité civile.

 

Si vous souhaitez vous diriger vers une assurance qui offre une meilleure protection, il faudra vous renseigner sur l’assurance tous risques. Tout est dans le nom, tous les risques sont pris en charge par l’assurance. Cependant, elle vous coûtera forcément plus cher que la précédente.

Par contre, celle-ci est déconseillée pour les usagers de la route qui auraient déjà été impliqués dans des accidents. De plus, si l’usage de votre scooter électrique n’est pas assez régulier, privilégiez l’assurance au tiers.

Concernant l’assurance pour les mineurs, c’est le parent ou le responsable légal qui doit souscrire une assurance à la place de l’adolescent. Même les scooters peu puissants doivent être assurés selon la loi.

Où stationner à Paris avec son scooter électrique ?

À partir de 1er janvier 2022, les choses changent pour le stationnement des deux-roues dans Paris. Se garer va devenir payant sauf pour les véhicules électriques ! Les vélos électriques, les motos électriques et les scooters électriques obtiennent un stationnement totalement gratuit.

 

Toutefois, les conducteurs de deux ou trois-roues à moteur thermique devront payer leur stationnement dans la capitale. Les tarifs annoncés sont les suivants : 3 euros par heure pour les arrondissements du centre de Paris, c’est-à-dire du 1er au 11ᵉ. Et 2 euros par heure pour les arrondissements périphériques, du 12ᵉ au 20ᵉ arrondissement.

Encore un argument de plus qui devrait inciter les usagers de la route à envisager de passer à l’électrique. Le gouvernement français encourageant la conversion du véhicule thermique vers le véhicule électrique, bien moins nocif pour l’air ambiant.

Le lifan E4|le lifan e4| Contactez-nous
Autonomie scooter électrique : zoom sur la technologie des batteries
5 juin 2024

L’autonomie des scooters électriques est un sujet central[...]

Impact de la vitesse sur l’autonomie d’un scooter électrique
22 mai 2024

Lorsque l’on parle de scooters électriques, l’a[...]

Autonomie du scooter électrique : que faire en cas de panne ?
21 mai 2024

L’autonomie est l’un des principaux critères lo[...]

Ne manquez rien en recevant notre Newsletter
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Prime écologique
Déduit directement à l'achat
Essais gratuits !
Faites votre demande d'essai ici
Livraison à domicile
dans toute la France
Paiement en plusieurs fois
jusqu'à 60x
Garantie 2 ans
kilométrage illimité
© scoot-elec.fr 2024 - Scooters électriques, motos électriques et accessoires
Votre avis compte
Panier vide
Commencez par ajouter des produits