Avec Scoot-Elec, pour tout achat d’un véhicule neuf, bénéficiez du bonus écologique national directement déduit lors de votre achat en ligne ou en magasin ! 

Moto électrique permis B

Ordre :
Produits par pages :
Prix :
Offres :
Attributs :
Autonomie
Type cylindrée
Couleur

De nos jours, une

moto électrique

peut se conduire grâce à l’obtention du permis B qui permet également de piloter des voitures. Il concerne une moto ou un scooter d’une cylindrée comprise entre 50 cc et 125 cc. Néanmoins, la puissance de la moto ne doit pas excéder 11 kW, auquel cas il faudra passer un permis A1 ou A2.

Des permis de conduire au même format qu’une carte de crédit

Le permis de conduire apporte l’autorisation de circuler en ville ou à la campagne pour les voitures ou les camionnettes. Il est délivré par l’autorité administrative après le passage d’un examen. En fonction du véhicule, une catégorie de permis est attribuée. Vous pouvez, par exemple, opter pour le permis A, A1 ou encore A2 pour les maxi-scooter.

En ce qui concerne les informations présentes sur le permis de conduire, on retrouve :

  • Le titre
  • Le titulaire du permis de conduire avec sa photographie, son état civil, les droits de conduite, etc.
  • En bas du permis de conduire se présente la bande MRZ, indispensable pour accéder rapidement et automatiquement aux informations personnelles du détenteur.

    Permis pour moto électrique deux-roues ou moto électrique trois roues

    La mobilité électrique est une tendance actuelle parce qu’elle est à la fois écologique et économique. La réglementation domestique ainsi que celle communautaire évoluent en fonction du développement de la génération électrique. Les motos électriques sillonnent principalement les zones urbaines en France et dans le monde. Le permis B est indispensable pour conduire une moto électrique à deux roues ou les versions en trois-roues de tricycle motorisé.

    Le permis A1 ou B permet de conduire une moto légère d’une puissance de moins de 11 kW, équivalente à 125 cm3 et un trois roues d’une puissance maximale de 15 kW. Généralement, les règles de conduite des motos thermiques et électriques sont similaires même si les constructeurs proposent des modèles parfois très différents autant en capacité que sur le côté design.

    Conditions de conduite pour une moto électrique

    La conduite des deux-roues ou trois roues motorisées est autorisée sous certaines conditions :

  • Être titulaire du permis B depuis plus de 2 ans et avoir suivi une formation pratique de sept heures.
  • Être âgé d’au moins 21 ans pour conduire un tricycle motorisé.
  • Les différents types de moto électrique accessibles avec le permis b

    Le permis B permet de conduire sur les voies ouvertes à la circulation en France :

  • Les motos électriques à deux-roues 
  • Une moto électrique à trois-roues ou les quadricycles sans limitation de puissance 
  • Une moto électrique 50cc 
  • Et une moto électrique 125cc
  • Maîtrise du Code de la Route pour pouvoir rouler en deux-roues

    Certaines motos électriques deux-roues en 50cc sont accessibles dès l’âge de 14 ans et peuvent être conduites sans permis. Les modèles Super Soco (TC, TS et TSX), adaptés à tous les gabarits, mélange de modernité et vintage, sont disponibles pour les amateurs de moto électrique. En guise de permis, l’attestation scolaire de Sécurité Routière ou à défaut d’une Attestation de Sécurité Routière et le Brevet de Sécurité Routière sont obtenus après quelques heures de formation suivies dans une auto-école.

    Attention tout de même, ces motos sont interdites pour circuler sur les autoroutes. Afin d’éviter des accidents aux adolescents, leur vitesse est bridée à 45 km/h.

    Conditions d’obtention du permis B

    Deux épreuves sont à passer pour l’obtention du permis B, qui apporte l’occasion de conduire une moto électrique.

  • Epreuve théorique avec le passage de l’examen du code ; il est valable pendant 5 ans jusqu’au passage de l’examen pratique.
  • Examen pratique avec une circulation en ville et sur petites routes ; il dure 20 minutes environ et s’accompagne d’une évaluation des connaissances technique du véhicule avec trois questions posées au hasard.
  • Depuis le 1er janvier 2011, il existe un diplôme pour les titulaires du permis B qui souhaitent rouler en moto électrique deux-roues, 50 cc et 125 cc. Les détenteurs du permis voiture depuis au moins 2 ans, âgés de 21 ans et plus, devront simplement suivre une formation de sept heures. 

    La formation de sept heures consiste à :

  • suivre deux heures de cours théorique sur le Code de la route.
  • entreprendre un module pratique : deux heures de conduite hors circulation et trois heures de conduite en circulation.
  • Exceptions de dispensation de formation de 7h

    Il existe toutefois deux options pour être dispensés de cette formation :

  • fournir une attestation d’antériorité de la conduite d’un deux roues motorisé ou d’un relevé d’information d’assurance afin de justifier de l’expérience pour conduire une moto dans la catégorie 125 cc au cours des cinq dernières années.
  • être titulaire du permis pendant deux ans minimum permet de conduire les motos et scooters de 125 cm3 dont la puissance n’excède pas le 11 kW, soit 15 ch ainsi que les motos à trois-roues (catégorie L5e), poids inférieur à 1000 kg.
  • Pourquoi passer son permis de conduire catégorie B

    Le désir d’émancipation constitue l’un des premiers critères chez les jeunes adultes. La voiture, c’est la liberté d’aller où on le souhaite, quand on le souhaite, sans avoir besoin de demander de l’aide. La deuxième raison qui motivent les motards à franchir le cap concerne les multiples choix de motos disponibles uniquement avec le permis B. C’est précisément ce qui incitent les passionnés des motos électriques à obtenir cette catégorie de permis de conduire.

    Rappelons qu’après deux ans de permis B, et moyennant une formation de sept heures, le conducteur est autorisé à piloter une moto électrique ayant une puissance entre 4 et 11 kW.

    Avec son permis B : quelle moto électrique choisir ?

    Plusieurs modèles de moto électrique à deux-roues ou à trois-roues sont disponibles sur le marché. Les différentes marques telles que Yamaha, Ktm, Motorcycles Fxs et même Bmw rivalisent d’imagination pour sortir des modèles inédits et de plus en plus performants en termes d’autonomie et de vitesse. Les véhicules de moins de 11 kW équivalent 125 cm3 sont accessibles dès 16 ans avec un permis moto A1 ou bien dès 20 ans avec un permis B et sept heures de formation.

    En mettant en avant les motorisations électriques, les pouvoirs publics réduisent les émissions polluantes. En fait, les innovations technologiques progressent à grande vitesse et les modèles vendus sont toujours plus impressionnants : support de charge supplémentaire, double batterie, vitesse et autonomie améliorée. Il est important de tenir compte de la législation routière qui impose des règles précises pour assurer la sécurité et la mobilité sereine de la population française. 

    Conduire une moto électrique 50cc avec ou sans permis B

    Moto moins puissante que la moto 125 cc, la conduite d’une moto électrique 50cc ne nécessite pas la possession d’un permis B. Administrativement, cette catégorie de moto électrique peut être conduite par un jeune âgé d’au moins de 14 ans et possédant un permis AM (BSR).

    Les motos électriques dont la puissance nominale est inférieure à 4 kW sont assimilées à des motos thermiques de la catégorie 50 cc. Scoot Elec a sélectionné les meilleures motos pour vous proposer un large choix. 

  • Easy Watts E-roadster : cette moto électrique dispose d’une batterie non amovible. Fabriquée en lithium de 72 V et 25 Ah, sa batterie peut supporter jusqu’à 70km ; il existe aussi le modèle Watts E-roadster max générant des performances encore plus impressionnantes.
  • Les modèles de Super Soco TC, TS, TSX sont adaptés à tous les gabarits, avec cale-pieds réglables en hauteur, et guidon ajustable.  Son poids plume ultra-léger le rend maniable et son cadre rigide est constitué d’ aluminium et d’acier. Le Super Soco adopte la modernité et le vintage pour un plus grand plaisir pour les conducteurs.
  • Quel permis pour conduire une moto électrique 125cc ?

    Pour circuler avec une moto électrique 125cc, cela nécessite l’acquisition d’un permis de conduire.

    Pour conduire un deux-roues de cette catégorie, les conditions sont les suivantes :

  • Avoir plus de 18 ans
  • Être titulaire d’un permis A ou A1 ou d’un permis B automobile
  • Des possibilités ont été déclinées pour cette dernière situation selon la date d’obtention du permis :

  • Pour les titulaires du permis B obtenu avant le 1er mars 1980 : il s’assimile au permis A1, aucune séquence de formation n’est pas requise.
  • Ceux qui ont obtenu leur permis voiture entre le 1er mars 1980 et le 19 janvier 2013 : les conducteurs devront suivre une formation spécifique de sept heures pour valider le permis moto électrique.
  • Pour les jeunes ayant obtenu le permis B depuis le 19 janvier 2013 : ils doivent justifier les deux ans d’expérience avec le permis B et la formation spécifique est obligatoire.
  • Permis B et moto électrique trois-roues

    La législation impose certaines conditions pour l’obtention d’un permis permettant la conduite d’une moto électrique trois-roues. Afin de protéger les usagers de la route, quelques conditions sont à remplir pour obtenir l’autorisation de circulation avec une moto électrique trois-roues :

  • le permis de conduire catégorie B depuis plus de deux ans est requis.
  • il faut avoir plus de 21 ans.
  • l’intéressé doit suivre une formation de sept heures dans un centre agréé.
  • Les individus remplissant les critères ci-dessous peuvent ne pas suivre la formation, s’ils sont :

  • propriétaires d’une moto ou d’une 125 cc depuis 2011,  qui possèdent un permis B et ont moins de 21 ans.
  • détenteurs d’un permis automobile délivré avant le 19 janvier 2013.
  • Sanction pour conduite sans permis des motos électriques

    Conduire une moto électrique sans permis B sur la voie publique peut entraîner des incidences :

  • les garanties offertes par les concessionnaires et les contrats d’assurance sont invalides.
  • En cas de contrôle des forces de l’ordre, le conducteur est contraint de payer une amende allant jusqu’à 750 €.
  • Sanctions appliquées en cas de conduite sans permis

    La conduite d’une moto sans avoir le permis approprié entraîne différentes sanctions possibles :

  • emprisonnement d’une année.
  • 15 000 € d’amende.
  • interdiction de conduire des véhicules terrestres à moteur, pour le permis exigé, pour une durée de 5 ans.
  • obligation de participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière, les frais de formation sont bien entendus pour son propre compte.
  • Achat d’une moto électrique sans permis

    Si quelqu’un souhaite acheter une moto électrique sans permis, il faut demander à une proche de faire la demande de carte grise. L’acheteur est le titulaire et l’autre sera inscrit comme cotitulaire. La fourniture d’une attestation d’assurance concernant la moto électrique est nécessaire. Toutefois, si un individu achète une moto sans permis et ne souhaite plus s’en servir, il existe une option pour l’assurance d’une moto qui ne roule pas.

    Assurance d’une moto électrique

    Une moto électrique doit être assurée, qu’elle soit en circulation ou immobilisée dans un endroit. Toutes les motos doivent être assurées pour pouvoir circuler. Des tarifs préférentiels sont proposés par les assureurs pour encourager la conduite écologique. Effectivement, les contrats d’assurance sont jusqu’à 20 % moins chers que ceux des motos thermiques, une démarche qui favorise la transition écologique. Il faut bien choisir l’assurance moto pour qu’elle couvre correctement le conducteur et le véhicule. 

    Différentes garanties offertes par l’assurance des motos électriques

    La souscription à une assurance pour moto électrique offre des options intéressantes pour les propriétaires. En voici quelques unes :

  • Une assurance tous risques, couvrant l’intégralité des risques encourus de la conduite du véhicule.
  • Une assurance tierce plus, est une assurance intermédiaire qui propose une formule relativement économique. L’assurance intermédiaire associe les garanties complémentaires à l’assurance responsabilité civile de base.
  • Une assurance de base légalement obligatoire : la responsabilité civile qui ne couvre que les dommages matériels et corporels causés à un tiers en cas de sinistre. Elle est attribuée même si la moto n’est pas immatriculée ou restée dans le garage.
  • Une assurance moto au kilomètre : cette dernière option a été présentée par certains assureurs ou « pay as you drive ». Le montant de l’assurance à payer se fixe en fonction du nombre de kilomètres parcourus.
  • Entre obligation et tranquillité pour la conduite des motos électriques

    Pour les motos électriques, une assurance est obligatoire, au minimum avec une responsabilité civile. Les compagnies d’assurance en moto électrique déterminent le tarif de l’assurance en fonction du facteur de risque pour chaque modèle. Les assureurs ont dû réduire le montant par rapport aux véhicules thermiques, davantage accidentogènes. De même, le certificat d’immatriculation est moins onéreux à cause du mode de calcul de la puissance fiscale plus favorable.

    L’acquisition d’un permis moto électrique A1 ou d’un permis B et la souscription à l’assurance dédiée aux motos électriques sont des conditions primordiales pour conduire sereinement un véhicule électrique. 

    Comment se protéger avec une assurance pour moto électrique ?

    Il est plus judicieux de considérer le prix d’achat d’une moto électrique avant de choisir les garanties dont vous aurez besoin pour votre engin. Il est conseillé d’investir dans une bonne assurance qui couvre largement le prix d’acquisition d’une moto électrique. Opter pour une assurance tous risques, vous facilitera grandement la vie. 

    Voici les paramètres pris en compte pour l’établissement de votre contrat :

  • la zone géographique qui désigne les lieux de circulation.
  • l’expérience de la conduite en définissant des informations relatives à votre situation personnelle et professionnelle.
  • le modèle de la moto.
  • le contexte d’achat concernant le garage ou le magasin spécialisé, etc.
  • Conduire sans assurance sa moto électrique : quels sont les risques ?

    L’assurance responsabilité civile est l’assurance obligatoire en France. Des sanctions ont été prévues en cas de non-respect de ces obligations, sans compter les dégâts matériels et corporels causés :

  • paiement d’amendes allant jusqu’à 3750 €.
  • annulation ou suspension du permis auto.
  • interdiction de conduire certains véhicules y compris ceux ne nécessitant pas de permis.
  • confiscation de la moto électrique.
  • poursuite judiciaire.
  • réalisation de travaux d’intérêt général.
  • Ne manquez rien en recevant notre Newsletter
    Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
    Votre inscription est confirmée.
    Prime écologique
    Déduit directement à l'achat
    Essais gratuits !
    Faites votre demande d'essai ici
    Livraison à domicile
    dans toute la France
    Paiement en plusieurs fois
    jusqu'à 60x
    Garantie 2 ans
    kilométrage illimité
    © scoot-elec.fr 2023 - Scooters électriques, motos électriques et accessoires
    Votre avis compte
    Panier vide
    Commencez par ajouter des produits