Avec Scoot-Elec, pour tout achat d’un véhicule neuf, bénéficiez du bonus écologique national directement déduit lors de votre achat en ligne ou en magasin ! 

Scooter électrique homologué route

Ordre :
Produits par pages :
Prix :
Offres :
Attributs :
Autonomie
Type cylindrée
Couleur

Conduite d’un scooter électrique homologué sur la route : quelles sont les règles à respecter ?

Ces dernières années, la mobilité verte a le vent en poupe. En effet, de plus en plus de gens prennent conscience de la pollution atmosphérique qu’ils engendrent au quotidien. En effet, les plus grandes villes de l’Hexagone sont les premières à concentrer un taux élevé de CO2, et ce, à  cause du trafic qui ne cesse d’augmenter. D’ailleurs, les études statistiques ont montré que le secteur du transport était classé comme étant les principaux pollueurs.

Afin d’essayer de renverser la tendance, de nombreuses marques de scooters et de motos se sont lancé sur le marché de l’électrique. Depuis l’apparition de ce genre d’engins, de nombreux conducteurs ont déjà décidé de mettre à la casse leurs vieux véhicules pour rouler en scooter électrique homologué sur les routes en France.Comme tout type de véhicule roulant sur la voie publique (voiture, trottinette, vélo, cyclomoteur, etc.), les scooters électriques sont aussi régis par diverses réglementations. Obtenez tous les détails dans cet article.

Scooter électrique homologué : étude du prix

Le prix : un frein pour de nombreux conducteurs

Les scooters électriques sont souvent jugés comme étant « plus chers » par rapport aux scooters thermiques. D’ailleurs, de nombreux conducteurs souhaitent attendre que les prix soient abordables avant de se lancer. En effet, le prix fait partie des principaux freins qui empêchent les gens de passer à l’électrique.

La différence se fait particulièrement ressentir, puisqu’un scooter thermique d’occasion coûte dans les environs de 1 700 à 2 200 euros. En revanche, il faudra débourser dans les 5 000 à 7 000 euros pour acquérir un modèle équivalent en électrique. Pour vous donner une idée des prix des scooters  électrique, voici quelques barèmes :

  • Pour un modèle d’entrée de gamme, il faudra prévoir un budget de 1 500 euros à 2 000 euros pour un scooter électrique de 50 cc. Tandis qu’un modèle de 125 cc coûtera à partir de 2 500 euros.
  • Pour un modèle de milieu de gamme, vous retrouverez des scooters électriques de 50 cc coûtant entre 2 000 et 3 000 euros. Les scooters électriques de 125 cc sont plus chers, puisqu’ils vous coûteront plus de 4 000 euros.
  • Et enfin, dans la catégorie haut de gamme, vous pourrez acheter un scooter électrique de 50 cc à partir de 3 000 euros, voire 4 000 euros. Les modèles de 125 cc de prestige peuvent aller jusqu’à 6 000 euros, voire largement plus !

Vous l’aurez compris, l’achat d’un scooter électrique est un véritable investissement qui nécessite un budget assez conséquent. Si ce type d’engin est plus onéreux à l’achat, sachez qu’il est largement plus intéressant sur le long terme, puisqu’il vous permettra de réaliser des économies considérables.

Des économies d’énergie

Chaque année, le prix du carburant ne cesse d’augmenter. Une fois cumulée au fil du temps, cela peut représenter une charge particulièrement conséquente. Si vous roulez près de 5 000 kilomètres par an avec un scooter thermique, vous devrez prévoir un budget de 400 euros pour le carburant. Vous devrez alors multiplier cette somme par la durée de vie de votre scooter, sans compter les frais d’entretien.

En revanche, un scooter électrique homologué pour la route sera beaucoup plus intéressant, puisqu’il ne nécessite pas de carburant. Il vous suffit de recharger la batterie. La recharge est complètement gratuite sur les bornes publiques. Il est également possible de recharger votre engin chez vous si vous disposez d’une prise adaptée. Pour parcourir les 100  kilomètres, vous devez compter environ 0,20 euros d’électricité.

En projetant ce chiffre sur une année, vous constaterez une économie d’environ 500 euros par rapport à un scooter thermique. De plus, la recharge ne vous prendra que 3 heures de temps. Bien évidemment, cela dépend de la capacité moyenne de la batterie.

Un faible coût d’entretien

Sachez qu’un scooter thermique vous amène à réaliser de nombreuses réparations sur le long terme. Entre la vidange, le changement des bougies et des courroies de transmission, la révision du moteur et de la boîte de vitesse, la vérification de l’huile et autres, vous devez mettre de côté un budget conséquent. Et ce, sans compter les différentes réparations au fil de l’année.

Il faut noter qu’un scooter thermique est composé de plus 125 pièces qu’il faudra réviser un à un pour le bon fonctionnement de l’engin.Par ailleurs, un scooter électrique n’est composé que d’une vingtaine de pièces tout au plus, ce qui vous fera moins d’éléments mécaniques à entretenir. Ainsi, vous n’aurez aucun mal à en prendre soin comme  il se doit. Ce type d’engin ne contient pas de système de transmission puisque le moteur est situé dans la roue arrière. Il n’engendre pas de mauvaises vibrations.

Un scooter électrique homologué pour la route présente également très peu de risques de panne. Il vous suffit de veiller au bon fonctionnement des freins et du système d’éclairage tous les 5 000 km. Il faudra aussi penser à changer la batterie après 15 000 à 40 000 kilomètres, selon le modèle que vous avez choisi.

Des subventions à l’achat

Lorsque vous décidez d’acheter un scooter thermique, tous les frais sont à votre charge. En revanche, l’achat d’un scooter électrique vous permet de bénéficier de différentes primes. C’est un moyen pour le gouvernement d’encourager les ménages à passer à l’électrique et à pallier le manque de moyens financiers pour investir dans ce genre d’engin.

  • Le bonus écologique

Il s’agit d’une prime accordée pour l’achat d’un scooter électrique dépourvu d’une batterie au plomb. Pour un modèle avec une puissance maximale supérieure ou égale à 2 kW ou 3 kW, la somme octroyée sera de 250 euros par kWh. Par ailleurs, cette prime est plafonnée à 27 % du prix d’achat de l’engin (TTC) ou de 900 euros.En revanche, les scooters électriques dotés d’une puissance maximale nette inférieure ou égale à 2 kW, le montant du bonus s’élèvera à 20 % du coût d’acquisition, avec un plafond de 100 euros.

  • La prime à la conversion

Le gouvernement offre également un bonus aux conducteurs qui décident de mettre à la casse leurs véhicules thermiques en vue d’acheter un scooter électrique neuf, sans batterie au plomb. Cette somme est d’une moyenne de 100 euros. Les personnes physiques avec un RFR inférieur ou égal à 13 489 euros reçoivent 1 100 euros de prime à la conversion.

  • Autres subventions

Les collectivités territoriales octroient également des primes spécifiques aux personnes qui souhaitent passer à l’électrique. La somme octroyée dépendra alors de la localité dans laquelle vous vous trouvez. Par exemple, la subvention est de 400 euros pour Paris. Sachez qu’il est tout à fait possible de cumuler les différents bonus auxquels vous avez droit. Cela vous permet d’alléger au maximum le prix d’achat de votre engin.

Pour en profiter, vous devez entreprendre les procédures auprès des autorités compétentes. Si vous achetez votre scooter électrique chez Scoot-Elec, vous serez allégé des démarches chronophages. En effet, vous aurez à votre disposition un simulateur pour calculer à votre place le bonus écologique qui vous revient, selon le modèle de scooter qui convient à vos besoins. La prime qui vous revient de droit vous sera avancée au moment où vous effectuez votre achat. Ainsi, vous n’aurez plus à attendre le délai de remboursement venant du gouvernement.

La différence entre un scooter électrique homologué et non homologué

Faîtes bien attention car le fait de conduire un scooter électrique non homologué constitue une infraction au Code de la route. Une fois acquis, votre scooter électrique doit obligatoirement être homologué pour rouler sur les voies publiques. Au cours de cette démarche, il sera vérifié jusqu’aux détails les plus infimes : système mécanique, clignotants, rétroviseurs, système de freinage, etc. Sachez que les phares ne sont autorisés que sur une sélection de scooters électriques.

Les EPI (Equipements de Protection Individuelles) ainsi que les pièces de votre véhicule doivent aussi être homologués. La différence se situe au niveau de l’assurance. Si un scooter électrique non homologué est impliqué dans un accident de la route, la compagnie d’assurance a le droit de se retourner contre le conducteur.

Un scooter électrique 50cc : pour quel genre de conducteur ?

Un scooter électrique de 50 cc est un modèle spécialement conçu pour les conducteurs débutants. En effet, c’est le genre de véhicule que l’on conduit pour découvrir l’univers des deux-roues. D’ailleurs, il convient aussi bien aux ados qu’aux adultes.C’est également le moyen de déplacement parfait pour un citadin. En effet, un scooter électrique de 50 cc fera l’affaire pour faire le trajet de la maison jusqu’au travail ou encore jusqu’au lycée ou la faculté. C’est le type de véhicule ultra-pratique que l’on peut conduire pour les petites courses au quotidien.

Un scooter électrique de 50 cc est aussi un excellent investissement, puisqu’il est aussi facile à revendre. Au cas où vous déménagez ou que votre famille s’agrandit, vous n’aurez aucun mal à revendre votre engin. Vous pouvez aussi acheter un scooter électrique de 50 cc en guise de véhicule complémentaire. Laissez votre voiture chez vous et optez plutôt pour un scooter électrique pour les petits déplacements au quotidien. D’ailleurs, ce type de véhicule ne convient pas aux longs trajets.

Pourquoi faut-il rouler avec un scooter homologué en ville ?

Conduire un scooter électrique homologué sur la route urbaine offre de nombreux avantages. Si vous faites un accident, votre compagnie d’assurance couvrira les dommages, selon la formule choisie. Ce genre de véhicule est également plus pratique et plus fiable. Il convient parfaitement au rythme de vie en milieu urbain.

Les règles à respecter sur la route pour les scooters électriques

Pour pouvoir rouler sur la voie publique en toute sérénité, il est important de respecter certaines règles.

Avoir un permis de conduire

La conduite d’un scooter électrique de 50 cc requiert un permis AM (ou BSR). Ce type d’engin est également accessible à partir de 14 ans. Pour une certaine tranche d’âge, la conduite de ce type de véhicule ne nécessite pas de permis de conduire. Pour pouvoir conduire un scooter électrique de 125 cc, vous devez être titulaire d’un permis A1, A ou B (délivré depuis au moins 2 ans, avec une formation supplémentaire de 7 heures).

Être assuré

Il faut aussi disposer d’un certificat d’assurance. Vous avez le choix entre différentes formules :

  • L’assurance au tiers
  • La garantie Responsabilité civile, avec une garantie en cas de vol ou d’incendie
  • L’assurance tous risques

Il faut noter que les formules d’assurance sont  moins chères pour les scooters électriques comparées à celles des scooters thermiques.

Respecter les codes de la route

Les scooters électriques sont régis par les mêmes codes que tout autre véhicule roulant sur les voies publiques. Il est important de respecter la limitation de vitesse : 45 km/h pour les modèles de 50 cc. En revanche, les modèles de 125 cc peuvent rouler jusqu’à 100 km/h et un peu plus.Il est aussi obligatoire de mettre des équipements de sécurité, comme un casque, des gants, des protections pour les genoux, etc.

Les caractéristiques d’un scooter électrique 125cc

Vous avez décidé de vous lancer dans l’achat d’un scooter électrique de 125 cc ? Sachez que ce type de scooter est destiné aux conducteurs qui ont l’habitude de conduire des véhicules deux-roues. En effet, la puissance de ce genre de scooter nécessite une certaine maîtrise technique.

  • La batterie : un scooter électrique de 125 cc sera doté d’une batterie d’une grande capacité. Optez pour une batterie au lithium-ion. Celle-ci est beaucoup plus intéressante en termes d’autonomie.
  • Le moteur : un moteur avec balais sera beaucoup plus intéressant, car il vous offrira un rendement optimal. La puissance d’un moteur d’un scooter électrique de 125 cc peut aller de 4 kW à 11 kW.
  • Les fonctionnalités : les modèles les plus avancés sont dotés de diverses options innovantes comme la connexion Bluetooth ou la connexion Wifi.
  • Le design : un scooter électrique de 125 cc sera visiblement plus lourd qu’un modèle de 50 cc.
Ne manquez rien en recevant notre Newsletter
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Prime écologique
Déduit directement à l'achat
Essais gratuits !
Faites votre demande d'essai ici
Livraison à domicile
dans toute la France
Paiement en plusieurs fois
jusqu'à 60x
Garantie 2 ans
kilométrage illimité
© scoot-elec.fr 2023 - Scooters électriques, motos électriques et accessoires
Votre avis compte
Panier vide
Commencez par ajouter des produits