Scooters électriques

125 cm3

Questions fréquentes autour des scooters électriques

L’écologie est la préoccupation de divers secteur d’activité et notamment dans le secteur du 2 roues. De ce fait, les scooters électriques se sont vus multiplier leurs apparitions notamment dans les grandes villes. En effet, ils proposent de nombreux avantages tant dans leurs caractéristiques que d’un point de vue financier. Ce sont des véhicules d’avenir dont les performances vont encore évoluer afin de répondre aux besoins des usagers.

Comment choisir son scooter électrique ?

Pour bien choisir son scooter électrique, vous devez le choisir avant tout en fonction de vos besoins en déplacement, à la fréquence de vos déplacements, quotidien ou non etc. Pour choisir le 2 roues électriques qu’il vous faut vous devrez prêter attention à quelques caractéristiques techniques important tel que la batterie, le moteur et l’autonomie. Pas de soucis pour cela, nous allons répondre aux questions les plus demandées afin de vous orienter au mieux vers le scooter électrique qui vous correspond.

Quels scooters électriques ?

Tout dépend de vos besoins encore une fois. Inutile de s’orienter vers un scooter électrique 125cc si vous roulez en ville et faites quotidiennement moins de 20 kilomètres, privilégiez un 50 cm3. De plus, un équivalent 50cc ne requiert pas de permis spécial si vous êtes né avant 1988. Si vous êtes né après 1988 un permis AM minimum ou B seront demandé. Un 50 cm3 est praticable à partir de 14 ans et un permis AM (BSR). Pour cette catégorie de scooter électrique la vitesse maximale est bridée à 45 kilomètres par heure.

Les équivalents 125cc eux, peuvent aller jusqu’à 120 kilomètres par heure maximum, généralement leur vitesse tourne plus aux alentours des 80/90 kilomètres par heure. Il nécessite un permis spécial tel que A, A1, A2, A3 ou AL ou être titulaire d’un permis B depuis au moins 2 ans et fait une formation aux 125cc de 7h. Les scooters électriques 125 cm3 sont plus puissants et idéal pour effectuer des trajets plus longs et emprunter des axes rapides par exemple.

Comment fonctionne les scooters électriques ?

Il est important de connaitre un minimum le fonctionnement des scooters électriques afin de vous aider dans votre recherche. N’ayez craintes, sa conception est beaucoup plus simple qu’un scooter thermique. Les scooters électriques sont équipés d’un moteur électrique alimenté par une ou plusieurs batteries selon le modèle et la marque du scooter électrique. Ces batteries sont quant à elles chargés en électricité et ensuite délivré directement au moteur. Les scooters électriques n’utilisent donc pas carburant tel que l’essence contrairement aux scooters thermiques.

Moteur des scooters électriques

Généralement les scooters électriques sont équipés d’un moteur électrique dit « brushless » directement intégré à la roue. Ces moteurs n’ont pas besoins de chaine de transmission ni de courroie ce qui présente un avantage coté entretien du véhicule. Le moteur d’un 50cc à une puissance comprise entre 1 et 4 kW, idéal pour des trajets courts et se déplacer en ville. Le moteur d’un scooter électrique 125cc propose une puissance allant de 5 à 11 kW, un avantage si vous avez besoin de faire plus de distance et d’avoir plus de vitesse. Ces scooters électriques sont aussi bien pour la ville que pour les routes plus isolés de campagne.

Batterie des scooters électriques

80% des scooters électriques présents actuellement sur le marché sont équipé de batterie à la technologie Lithium-ion. Lors de votre recherche de scooter électrique vérifiez bien cette donnée, bien que la plupart en sont équipé, vous n’êtes pas à l’abri d’une mauvaise surprise. Evitez les batteries aux plomb-acide, NiCd ou encore Ni-MH car elles offrent moins de densité énergétique, plus de poids et polluent beaucoup plus. Une batterie Lithium-ion possède une durée de vie et une autonomie bien plus importante ce qui fait d’elle une caractéristique incontournable à prendre en compte dans le choix de son scooter électrique.

Une batterie de scooter électrique doit être accompagnée d’un système de gestion BMS (battery management system). Le BMS permet de contrôler la charge de la batterie et de la protéger contre les températures trop élevés ou trop faibles. De plus, cela permet aussi de gérer les charges et décharges de votre batterie de manière stable afin de la préserver au maximum.

Contrôleur d’un scooter électrique

Le contrôleur électrique d’un 2 roues électrique assure la bonne gestion et le bon fonctionnement de votre véhicule. Il a pour rôles notamment de brider la vitesse maximale, assurer le dialogue entre la batterie et le moteur et sert aussi à configurer les données de puissance ou de couple (nm) de votre scooter électrique. A noter, contrairement aux scooters thermiques, les scooters électriques démarre toujours immédiatement quel que soit les conditions climatiques, un vrai plus.

Comment recharger son scooter électrique ?

Pour recharger son scooter, rien de compliqué, c’est comme si vous branchiez votre téléphone, une simple prise domestique 220V suffit. Si votre 2 roues possède une batterie amovible, tant mieux, vous pourrez la charger où vous le voulez et quand vous le voulez. Si votre scooter électrique ne dispose pas d’une batterie amovible, vous devrez relier votre véhicule à une prise ou le charger en borne si cela le permet. Le type de branchement pour recharger votre scooter électrique dépendra du modèle et de la marque de votre 2 roues électrique. Le temps de charge complète d’un scooter électrique est estimé entre 5 et 8 heures mais il peut être amoindri avec des chargeurs spécifiques. Là encore, cela dépendra de la marque du scooter ainsi que du modèle.

Autonomie d’un scooter électrique

L’autonomie d’un scooter électrique dépend de la batterie et de leur puissance. Généralement l’autonomie d’un scooter électrique équivalent 50cc est plus faible que celle d’un 125cc. Les données d’autonomie sont pas toujours stables et peuvent varier. L’autonomie est impacté par la consommation électrique du moteur, la consommation électrique des accessoires électriques, la masse totale du scooter et de votre poids plus celle d’une autre personne dans le cas où vous seriez deux. De plus, l’autonomie varie aussi en fonction de votre conduite et de votre vitesse de déplacement, du type de terrain que vous empruntez (pente, plat, sable, gravier, bitume etc.) ainsi que du mode de conduite utilisé pour les véhicules qui en possèdent (éco, normal, sport).

L’autonomie est une valeur estimative et dépend en réalité de différents paramètres. Cependant, vous pouvez essayer de booster l’autonomie de votre scooter électrique en conduisant à une vitesse raisonnable, en accélérant progressivement, en évitant les coups de gaz et de préférence sur terrain plat afin de limiter au maximum les efforts de votre véhicule.

Coût d’utilisation des scooters électriques

Investir dans un scooter électrique est un bon investissement que ce soit sur moyen ou long terme. A l’achat, un scooter électrique équivalent sera, la plupart du temps, plus cher qu’un scooter thermique (valable aussi pour les motos électriques). Cependant, ce sont des véhicules électriques et ils bénéficient donc de subvention de l’Etat pour l’achat d’un véhicule propre neuf. Ce bonus écologique peut-être directement déduit de la facture finale vous permettant d’obtenir le véhicule moins chère. Le bonus écologique varie de 100 à 900€ pour les particuliers et jusqu’à 1500 € pour les professionnel.

De plus, sur le long terme, un scooter/moto électrique ne nécessite pas d’autant d’entretien qu’un scooter thermique. Un scooter électrique possède 5 fois moins de pièces mécaniques qu’un 2 roues thermique. De ce fait, oubliez les mauvaises surprises entre révisions permanentes et pièces à changer, l’électrique c’est économique.

Dernier point économie, un scooter électrique a besoin d’électricité, fini les allers-retours à la pompe. Le coût de recharge de la batterie de votre scooter électrique est jusqu’à 8 fois moins onéreux que celui d’un plein d’essence, encore des grandes économies sur le long terme. Ces données sont variables en fonction du modèle, de la marque et de la consommation de votre véhicule).

Quel bonus écologique pour les scooters électriques ?

Que vous ayez un scooter électrique ou une moto électrique vous n’êtes pas sans savoir que vous pouvez bénéficier de différentes aides pour ces véhicules lors de leur achat. Que vous ayez un 2 roues ou un 3 roues, peu importe, cela n’influe aucunement sur le montant de la prime écologique. En 2021, toutes les primes de 2020 ont été reconduites, celles-ci sont diverses et s’appliquent à tous les véhicules 2 ou 3 roues. Aucune subvention ne peut être accordée pour les véhicules présentant une batterie au plomb, jugé trop polluante. Tous nos modèles de motos et scooters électriques sont équipés de batteries Lithium-ion et donc éligibles aux différents bonus écologiques nationales et régionales.

Bonus écologique accordé aux particuliers

Le montant de la prime qui vous sera accordé pour l’achat d’un véhicule électrique neuf est défini par la puissance nominale du moteur. Pour les véhicules dont la puissance motrice est inférieure à 2 000 Watts le montant de la prime est fixé à 100€. Pour les véhicules dont la puissance motrice est supérieure ou égale à 2 000 Watts le montant de la prime peut atteindre au maximum 900€. Il est calculé en fonction des kWh embarqué par la batterie de votre moto ou scooter électrique, le montant est de 250 € par kWh d’énergie. Ce montant ne pourra dépasser 27 % du coût d’acquisition TTC ou, comme vu juste avant, 900€. Cette aide versée par l’Etat est cumulable avec d’autres aides telles que les aides régionales s’il y en a.

Bonus écologique accordé aux professionnels

Le montant de la prime écologique pour les professionnels est encore plus avantageux et peut aller jusqu’à 1 500 €. Pour bénéficier de cet avantage, l’entreprise doit remplir quelques conditions :

  • Le véhicule acheté doit être neuf
  • L’entreprise doit être installée en Ile-de-France
  • Présenter un chiffre d’affaires inférieure à 10 millions d’euros.
  • Avoir moins de 50 salariés au sein de son entreprise.
  • Avoir au moins 1 an d’existence
  • La puissance du moteur doit être inférieure à 10 000 Watts
  • L’aide est limité à 5 motos ou scooters électriques par entreprise
  • Il est interdit de revendre le ou les véhicules pendant 2 ans

Primes écologiques régionales

Il existe en effet des primes à l’échelle régionales cumulables avec le bonus national. Ces bonus diffèrent en fonction de chaque région, certaines proposent un bonus tandis que d’autres nan. Pour celles qui proposent un bonus supplémentaire, libre à chaque région de déterminer le montant de la subvention. Par exemple, en région parisienne, il est possible de percevoir une prime supplémentaire d’un montant de 400 € plafonné à 33 % du prix HT. Ce bonus est seulement accordé aux personnes physiques pour une moto ou un scooter électrique équivalent 50 cc seulement. Les associations et les entreprises ne pourront pas bénéficier de ce bonus.

Autre exemple, si vous habitez Nice, vous aussi bénéficierez d’un bonus écologique supplémentaire pour l’achat d’une moto ou d’un scooter électrique sans limite de catégorie. Le montant de cette aide est de 200 € et est plafonné à 25 % du prix d’achat TTC. Comme pour Paris, seules les personnes physiques peuvent profiter de cette prime.

 

Rejoignez nos réseaux pour toujours plus d’actualités : Facebook et Instagram