Motos électriques

50 cc

125 cc


Questions fréquentes autour des motos électriques


Comment fonctionne une moto électrique ?

Les motos électriques fonctionne avec un moteur à aimant. Celui-ci produit un effet magnétique sur une pièce statique appelée « stator » qui active une pièce, cette fois-ci mobile appelée « rotor » pour créer une force. Cette action produit de l’énergie qui est ensuite elle-même transmise par la chaine ou la courroie à la roue arrière. Ce processus est beaucoup moins complexe qu’un moteur thermique.

Moteur d’une moto électrique

Une moto électrique est équipée d’un moteur électrique, il existe 2 types de moteur. Le premier moteur électrique est un moteur  « Brushed » (avec balais) et le second est appelé « Brushless » (sans balais). En règle générale, les moteurs Brushless sont les plus utilisés car il n’utilise pas de balais ce qui par conséquent évite au maximum les frottements, augmente le rendement et limite l’entretien. De plus, un contrôleur est présent afin d’assister le moteur pour gérer la puissance, les accélérations, la récupération d’énergie ainsi que le frein moteur.

Batterie d’une moto électrique

Comme pour le moteur, une moto électrique peut adopter différents types de batteries Lithium-ion, Li-Polymère et Plomb. Les batteries à plomb sont assez nocives et présentent quelques failles. C’est pourquoi, la plupart des motos électriques s’équipent de batterie Lithium, plus sûre et avec le meilleur rapport qualité/prix/capacité/poids/cout/longévité. De plus, les batteries Lithium possèdent un système de gestion appelé BMS (Battery Manager System) qui consiste à mieux gérer les décharges et charges de la batterie pour assurer sa durabilité.

En ce qui concerne la durabilité de la batterie, pas d’inquiétude, elles sont prévues pour tenir très longtemps. On estime environ 200 000 à 500 000 kilomètres avant qu’elle n’atteigne sa fin de vie. Cependant, chacune des batteries sont différentes, certaines pourront aller au-delà, d’autres en deçà.

Autonomie d’une moto électrique

L’autonomie d’une moto électrique varie selon le modèle et le cylindré mais aussi du type de route emprunté, du poids supporté par la moto, des conditions climatiques et de la façon de conduire que vous adoptez.

Comment recharger une moto électrique ?

Pour la recharge de votre moto électrique, il existe 2 façons de les charger. La première solution et la plus simple, c’est d’avoir une batterie amovible vous permettant de la recharger chez vous ou au travail ou où vous voulez d’ailleurs tant qu’il y a une prise de courant domestique de 220V. L’autre solution, moins pratique, c’est lorsque la batterie de votre moto électrique n’est pas amovible et ne vous permet pas de la transporter. Dans ces cas-là, vous devrez brancher votre moto électrique à l’aide d’un chargeur spécifique fourni par le constructeur à une prise ou sur borne (la recharge sur borne spécifique est 2 à 3 fois plus rapide).

Qu’est-ce que la récupération d’énergie d’une moto électrique ?

Lorsqu’une moto électrique freine elle créer de l’énergie cinétique. Cette énergie est dispatchée et transformée en chaleur. Elle peut aussi être récupérée pour être transformée en électricité et ainsi charger la batterie en route, à chaque freinage. Cela permet par la même occasion d’augmenter le niveau de la batterie et par conséquent gagner en autonomie. Le fait que chaque freinage généré par la moto électrique entraine une transformation d’énergie permet, en plus de gagner en autonomie, d’offrir au véhicule l’équivalent d’un frein moteur.

Motos électriques : Puissance ?

Pour déterminer la puissance d’une moto électrique, il faut mesurer les kW mais aussi le couple quant à lui exprimé en Nm (Newtons. Mètres). Il existe 2 indicateurs de puissances : Puissance nominale et puissance en crête. La puissance nominale est la puissance continue produite par le moteur. Les motos électriques dont la puissance nominale est inférieure à 4 kW sont considérées comme appartenant aux équivalents 50cc. A l’inverse, si la puissance nominale est supérieure à 4 kW et limité à 11 kW alors le véhicule fait partie des équivalents 125cc. En ce qui concerne le couple, plus il est élevé plus votre véhicule sera vif et rapide lors des phases de démarrage et des accélérations.

Motos électriques : Comment entretenir ?

L’avantage des motos électriques contrairement à leurs homologues thermiques, c’est qu’elles ne nécessitent pas d’entretien particulier hormis les consommables tels que les pneus, plaquettes, chaines ou courroie de transmission. Pas besoin de faire sans cesse des révisions, des vidanges ou encore de changer les bougies.

Motos électriques : Prix de l’assurance ?

Considérées comme moins accidentelle, les motos électriques sont généralement moins onéreuses à assurer (en savoir plus). Les assureurs calculent le coût de l’assurance de votre véhicule électrique en fonction des facteurs de risque que présente chaque modèle de 2 roues électrique. De plus, le certificat d’immatriculation est lui aussi moins onéreux en raison d’une puissance fiscale plus favorable.

Quel permis pour une moto électrique ?

  • Moto électrique inferieure à 11kW accessible à partir de 16 ans avec permis moto A1 ou dès 20 ans avec le permis B ainsi qu’une formation aux 125cc de 7h de formation.
  • Pour les modèles dont la puissance est supérieure à 11 kW et limité à 35 kW, un permis A2 sera nécessaire.
  • Pour les modèles inférieurs à 4 kW équivalents 50cc dont la vitesse est bridée à 45 km/h, seul un BSR (Brevet de sécurité routière) est demandé pour les moins personnes de moins de 18 ans ne possédant aucun permis.

Bonus écologique

Le bonus écologique varie de 100 à 900 €. Il dépend de la puissance moteur de votre véhicule électrique (Cliquez ici pour plus de détails).


Pour être toujours à jour sur l’actualité Scoot-Elec, rejoignez-nous sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram.